25 ANS D’ÉPISCOPAT DE MONSEIGNEUR MARIE-ÉDOUARD MUNUNU KASIALA

Publié le par Sébastien SASA

P1050652.JPGMonseigneur Marie-Édouard MUNUNU KASIALA est né à Bukanga-Pindi dans le diocèse de Kikwit (République Démocratique du Congo-RDC), le 15 août 1936. Le 20 août 1967, il est ordonné prêtre pour l’Ordre des Cisterciens de la stricte observance ou Trappistes. Le Pape Jean-Paul II va le chercher dans le monastère de Kasanza pour le nommer, le 08 novembre 1984, Évêque auxiliaire du diocèse de Kikwit. Le 24 mars 1985, il est sacré Évêque par Monseigneur Alexandre MBUKA NZUNDU, alors Ordinaire du diocèse de Kikwit (29 novembre 1967 - 14 octobre 1985).

Après la mort de ce dernier, il va prendre la charge pastorale de cette portion de l’une des Églises de la province de Bandundu. 24 mars 1985 – 24 mars 2010, 25 ans se sont passés depuis que cet homme de Dieu est Évêque et 24 ans (10 mars 1986) depuis qu’il est à la guide de ce diocèse. Le jeudi 25 mars, Monseigneur Marie-Édouard va célébrer, à Kikwit, une messe d’action de grâces. Étant donné que nous sommes pendant le temps fort de carême, les festivités marquant cet événement auront lieu, à Kikwit même, en la date du 11 avril 2010.

Il est un homme d’Église, un Pasteur à l’image du Christ, un homme de prière profonde, un homme sage et prudent. Il a su en ces 25 ans d’épiscopat, préparer les chemins du Seigneur (comme l’indique sa devise épiscopale) à Kikwit, dans la province de Bandundu, dans la province ecclésiastique de Kinshasa et dans l’Église famille de Dieu qui est en RDC. D’ici deux ans, le diocèse de Kikwit célèbrera son premier centenaire d’évangélisation. C’est à Monseigneur Marie-Édouard d’organiser ces festivités. Tous les Kikwitois et tous ceux et celles qui œuvrent dans cette Église locale, vont faire mémoire des pionniers de cette œuvre d’évangélisation. Pensons en particuliers à ces guides et pasteurs éclaireurs : Père Stanislas DE VOS, sj (1911-1928) – Monseigneur Silvain VAN HEE, sj (28 mars 1928 – 20 février 1936) – Henri VAN SCHINGEN, sj (23 décembre 1936 – 2 juin 1954) – Monseigneur André LEFÈBRE, sj (25 février 1955 – 29 novembre 1967) – Monseigneur Alexandre MBUKA-NZUNDU (29 novembre 1967 – 14 octobre 1985) et enfin Monseigneur Marie-Édouard MUNUNU KASIALA (10 mars 1986- ). Félicitations et merci à vous chers aînés pour tout ce que vous avez fait, au nom de Jésus Christ, en cette terre du diocèse de Kikwit, de la RDC et d’Afrique. De 4 paroisses en 1950, aujourd’hui le diocèse en compte, selon les statistiques de 2007, 52. Les baptisés sont passés de 213.821 (1950) à 2.478.785. Dieu soit loué!

Nous souhaitons à Monseigneur Marie-Édouard MUNUNU, un bon et fructueux ministère épiscopal et que Dieu le bénisse. Puisse, Notre Mère du ciel, l’accompagner tout au long de sa vie de pasteur et d’homme d’Église.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre-Alain Malmasson 16/04/2010 17:53


Mon père, ô grand apôtre du rire,

Je crois savoir que l'Église catholique reconnaît une certaine crédibilité à la théorie de l'Évolution, tout du moins en partie. Pourriez-vous, avec toutes les connaissances qui sont vôtres, me
conseiller quelques lectures à ce sujet ? C'est une question qui m'intéresse grandement.
Évidemment, ce "commentaire" n'a absolument rien à voir avec l'article, mais je n'ai pas d'autres moyens de communiquer avec vous. Merci d'avance.

P.-A. Malmasson, de Bar-sur-Aube


Sébastien SASA 24/04/2010 18:55



Je suis à kinshasa, capitale de la Rép. Dém. du congo. Je suis allé à Kikwit (535 Km) de Kinshasa, pour les 25 ans d'épiscopat de Monseigneur Marie-Edouard MUNUNU KASIALA. Je suis bloqué à Kin, à
cause du problème des aéraéroports. Je ne rentre en Europe que le mardi 27 avril. Je m'excuse pour ce retard dans la correspondance. Je n'avais pas de connexion internet. Merci pour
tout ce que tu as fait pour moi lors de mon séjour à Bar-sur-Aube. Pour ce qui est de la bibliographie sur l'évolution, je te la donnerai une fois chez moi en Italie. Quelles sont les
dernières nouvelles de Bar? Je te souhaite Alain un bon week-end.
Ciao