GRADUAT EN THÉOLOGIE/ Thèse

Publié le par Sébastien SASA

Sébastien SASA NGANOMO BABISAYONE, Evangélisation intégrale dans la paroisse de Soa, Kinshasa, Théologat Saint Eugène de Mazenod, 1995, 75 p. Thèse dirigée Par le Professeur, le Père Jésuite René DE HAES.

 

 

N. B. : Nous publions ici, l’introduction de cette thèse.

 

 

Réfléchir sur l'évangélisation intégrale dans la paroisse de Soa, tel est le projet de la présente dissertation théologique.

Une telle préoccupation n'a jamais fait l'objet d'une étude systématique. A notre connaissance, il n'y a pas une seule monographie consacrée, de manière spéciale à Soa. Sinon quelques informations par-ci, par-là et cela encore, dans le cadre général de la mission au Kwango.

C'est pourquoi, il nous a paru opportun d'étudier la situation pastorale, l'annonce de la Bonne Nouvelle à Soa et ses implications dans la vie des gens.

Soa, vieille de quatre-vingt ans, grand centre d'où partaient les missions voisines, centre sanitaire de référence et grand noyau de rayonnement intellectuel du Kwilu, ne vaut-il pas la peine de réfléchir sur son évangélisation ?

Notre intérêt pour ce genre de travail fut motivé par les remarques que formulait le second sénat académique (jeudi 28 avril 1994) du Théologat Saint Eugène de Mazenod. On pouvait compter parmi les membres les pères Kombi, Beeckmans, Santolini et l'abbé Mugaruka. Ils disaient que les étudiants ne réfléchissaient pas beaucoup sur les réalités, les problèmes de l'Afrique. Bien avant cette rencontre, nous pensions qu'une réflexion théologique sur Soa pourrait rendre service à sa population, d'une manière ou d'une autre. Car, affirme le professeur Ntedika Konde : « Considérer la théologie comme un service, c'est indiquer qu'elle n'est pas un discours purement spéculatif et a priori, fait pour le plaisir de quelques spécialistes ; ni un discours impérialiste, élaboré pour d'autres temps ou d'autres lieux et puisé tel quel dans les dictionnaires et les manuels. Le théologien doit demeurer au contraire à l'écoute de la communauté dans laquelle il se trouve incorporé, et rester attentif à ses interrogations, à ses adhésions, à ses résistances et à ses refus. Cette attention soutenue vis-à-vis des besoins de son temps et de son milieu renvoie sans cesse le théologien à l'étude de la parole de Dieu pour de nouveau entendre le message divin et le mieux interpréter. Liturgie, homilétique, catéchèse, spiritualité, morale, pastorale: c'est tous ces aspects pratiques de la vie chrétienne que la théologie éclaire, et dont elle se trouve elle-même éclairée »[1].

L'appel à l'évangélisation est aujourd'hui une urgence et une nécessité. L’évangélisation, c'est-à-dire l'annonce de la Bonne Nouvelle de salut, de la Parole de Dieu est devenue et reste l'action pastorale par excellence de l'Église. Il faut évangéliser l'homme d'aujourd'hui dans son contexte socio-culturel.

Les Églises et les communautés ecclésiales de base de l'Afrique ont « le désir d'évangélisation renouvelée du continent et la volonté de lui donner un certain dynamisme particulièrement en vue des nouveaux défis et enjeux que le troisième millénaire apportera »[2].

Pour ce qui concerne notre travail, nous nous sommes posé quelques questions fondamentales. Comment les pasteurs doivent-ils concevoir l'Évangile comme Bonne Nouvelle pour les chrétiens de Soa ? Comment annoncer Jésus Christ à des gens qui ont faim et tant d'autres problèmes sociaux ? L’évangélisation, implique-t-elle nécessairement la promotion humaine ? Et comment cette évangélisation peut-elle apporter le salut intégral, la libération des hommes de Soa ? Comment les agents de l'évangélisation doivent-ils concevoir leur message et leur action en vue d'une évangélisation intégrale, d'un « changement authentique », d'une « authentique conversion » ? Jusqu'à quel point et comment la force de l'énergie évangélique est-elle à mesure de transformer effectivement les chrétiens de Soa? Quelles sont les stratégies pour une évangélisation intégrale?

Ce problème d'évangélisation et ses implications sont à situer au niveau de la « théologie pratique »[3]. N'empêche qu'il fasse appel à des questions d'ordre éthique, culturel, historique et bien d'autres encore.

De la conception à la mise en forme actuelle de ce travail, nous avons connu quelques difficultés. Signalons l'incompréhension des gens dans les villages (sur terrain), les difficultés de formuler le sujet, de transport et de routes pour atteindre ces villages (le voyage à pied). Aussi, le manque de certains documents historiques ne nous a pas permis d'étudier le problème évoqué plus haut, dans toute sa partie historique. Nous analysons la situation pastorale de Soa, des années soixante-dix à nos jours et cela de manière générale. Les cas de Soa (mission, centre), Soa (village) et des villages Kianga, Mulemba, Mindedi, Kwenge, poste cinq sont paradigmatiques.

Une telle étude n'est pas facile. Elle exige de nous une attention rigoureuse et une fidélité sans faille. Peut-être n'arriverons-nous pas toujours à remplir cette exigence. Néanmoins, nous la gardons présente à notre esprit.

C'est par une méthode critique que nous tenterons d'analyser la situation de Soa. Nous partirons d'elle pour aboutir à des considérations d'ordre général et pratique. Une étude sur terrain de certaines pratiques ecclésiales[4], nous aidera dans l'appréciation, avec un regard prospectif.

Et puisque « pour faire de la théologie, il faut connaître le passé, vivre activement présent dans la foi et préparer l'avenir »[5], notre réflexion examinera, dans un premier temps, la situation pastorale de Soa.

Dans un deuxième moment, nous évaluerons la pastorale des C.E.B. comme lieux d'évangélisation.

 

Enfin, nous voudrons mieux saisir, dans le troisième chapitre, les défis et les exigences du travail à faire : l'évangélisation intégrale. Nous poserons les jalons d'une telle évangélisation.

 



[1] NTEDIKA Konde, La théologie au service des Églises d'Afrique, in RAT, n° l, avril 1977, p. 5

[2] SYNODE DES ÉVÊQUES - ASSEMBLÉE SPÉCIALE POUR L'AFRIQUE, Instrumentum Laboris, Cité du Vatican, Secrétariat Général du Synode des Évêques -Libreria Editrice Vaticana, 1993, n° 5 § 2.

[3] Cette discipline fait école. Deux de ses grands penseurs viennent de publier deux ouvrages intéressants : VEN Van der J., Pratical theology - An empirical approach, 1993 et VIAU M., La nouvelle théologie pratique (Théologies), Montréal - Paris, Éd. Paulines, Cerf, 1993, 298 p. Il existe deux associations : "Société internationale de théologie pratique", fondée en 1992 (Suisse) et "International Academy of PraticaI Theology" fondée en 1993 (Princeton, NJ). Cf. La revue de théologie Église et théologie, Vol. XXV, n° 2, 1994, p. 277, de l'Université Saint Paul d'Ottawa, Canada.

[4] L'enquête sur terrain, concernant les C.E.B. a été biaisée. Nous ne serons, objectivement parlant, publier ses résultats. Néanmoins, nous donnerons une petite évaluation appréciative.

[5] LAURET B. et REFOULE F., "Préface", in Initiation à la pratique de la théologie. t. V Pratique, Paris, Cerf, 1983, p. 7.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

essana 19/12/2010 16:58


j'aimrai accèder a la formation religieuse dans la petite église apostolique vielle catholique pour devenir aussi un prètre de votre congrécation de monseigneursebastien sasa j'ai besoin qu'il soi
mon parrain j ss né dans une famillze démunie dépuis mon enfance sa été toujours mon plus grand voeux jusqu'a nos jours mon contact directe +23777496512