MON NOUVEAU LIVRE: L’évangélisation chez Kä Mana, théologien Congolais

Publié le par Sébastien SASA

                                                                                       

Sébastien SASA NGANOMO BABISAYONE est né en 1965 à Soa (Kikwit), dans la province de Bandundu (République Démocratique du Congo). Il est prêtre de l’Institut Séculier Saint Jean-Baptiste, fondé par monseigneur Tharcisse Tshibangu Tshishiku. Il est licencié en philosophie à l’Université Catholique de Kinshasa et agrégé en enseignement secondaire du degré supérieur auprès de la même Université. Il a été bachelier en théologie à l’Institut Théologal Saint Eugène de Mazenod de Kinshasa-Kintambo. Il est licencié en missiologie à la Pontificia Università Urbaniana de Rome, où il est en train de terminer sa thèse de doctorat en missiologie sur la pensée du cardinal Joseph Albert Malula. Il collabore avec Radio Vatican et est membre de l’Association Francophone Oecuménique de Missiologie, de l’Association Internationale des Missiologues Catholiques et de l’Association des Amis de Gaston Bachelard. Il a crée la Fondation Sasa (http://www.fondationsasa.org).

 



 
L’évangélisation chez Kä Mana, théologien Congolais
Lieu et ferment pour la construction d’une Afrique nouvelle
de

Sébastien SASA NGANOMO BABISAYONE


Présentation de Mgr Marie-Édouard MUNUNU KASIALA,Ocso

Préface du Père Alex ZANOTELLI
Postface de la Doctoresse Flora STAIANO

Bâtir une Afrique plus humaine, réconciliée, juste, aimant la paix, prospère, solidaire et responsable de sa destinée, telle est la tâche de tous les Africains. C’est aussi la mission de l’Église en ce début du troisième millénaire chrétien. Pour ce faire, il est impératif de mobiliser toutes les forces vives. Aucune d’elles ne doit être oubliée. La nouvelle évangélisation, c’est-à-dire la nouvelle façon d’annoncer le Christ, espérance de l’Afrique, est le lieu et le ferment pour cette construction. Le christianisme peut jouer un rôle capital dans le projet de la reconstruction de l’Afrique. Mais de quel christianisme est-il question ? Il ne s’agit ni de celui de la catastrophe ni de celui de la mort mais, bien au contraire, du christianisme de la vie, laquelle trouve son fondement en Jésus Christ et dans la tradition africaine. À ce propos, l’œuvre du théologien congolais Kä Mana retient notre attention parce qu’il aborde les problèmes de l’évangélisation en Afrique dans une perspective inédite, oecuménique et globale. Il fait appel aux énergies spirituelles du continent, pour l’édification d’une Afrique de l’espoir, qui aime et vit selon les préceptes de Dieu. Nous avons besoin d’un christianisme engagé et engageant, dont les éléments clés sont : la foi en Dieu, les actions concrètes, la gestion saine de la chose publique, le sens de responsabilités, les initiatives spirituelles et missionnaires, l’œcuménisme théorique et pratique. Ce christianisme de la vie s’enracine dans la patristique africaine et dans le Christ, pour le réaliser, il faut des laïcs et des théologiens courageux et engagés ; des pasteurs et des fidèles convaincus et convaincants.

 


Ouvrage publié avec le concours de la Fondation Sasa (http://www.fondationsasa.org  -  info@fondationsasa.org)

Éditions: L’Harmattan Italia/Collection: Africultura — L’Harmattan Paris, octobre 2009 - Prix  € 25.

 

Prochaines parutions du même auteur:
1. Un frère parmi nous. Itinéraire d’une vie en Italie

2. Une nouvelle présence missionnaire dans le diocèse de Kikwit: Les Missionnaires Catéchistes du Sacré-Cœur

3. Pour une évangélisation intégrale à Soa (diocèse de Kikwit)

 


Pour qui veut approfondir:
 

I. Action missionnaire: hier, aujourd’hui et demain
a. Projets missionnaires en panne

b. Le christianisme de la catastrophe

c. Action missionnaire: continuité et/ou discontinuité?


II. La nouvelle évangélisation
: lieu de promotion du christianisme de la vie

a. Nouvelle évangélisation

b. Le christianisme de la vie: ferment pour la construction d'une Afrique nouvelle
c. Théologie de la vie

 


III. Pour un christianisme africain engagé et engageant

a. Eléments pour un christianisme africain engageant et engagé

1. Foi en Dieu et actions concrètes

2. Gestion saine de la chose publique et sens de responsabilités

3. Nouvelles initiatives spirituelles et missionnaires

4. Œcuménisme - dialogue interreligieux responsable, pratique et fécond

b. Théologien africain courageux: Engelbert MVENG

c. Pasteur convaincu: Joseph Albert MALULA

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sasa Lina 21/12/2010 19:27


hi i hope i do not distrube whit this question! by any chance do u know a man named Lemoli Sasa? is my father, i wuold like to finde him . he is from Congo!i am from Romania we lost contact 28
years a go.
thx